La sylvothérapie vient du mot latin « silva » qui signifie « bois, forêt ». Le mot « sylvothérapie » est assez récent même si sa pratique est ancestrale. En effet, cette technique est empirique puisque l’Homme a toujours partagé un lien particulier avec le règne végétal.

La sylvothérapie peut se définir comme une pratique de bien-être et de gestion du stress permettant de bénéficier des bienfaits des arbres pour prévenir certaines pathologies et traiter des maux d’ordre psycho-physio-émotionnels.

La sylvothérapie fait partie intégrante de la naturopathie.

Elle a toujours été utilisée partout dans le monde car l’arbre fait partie de la vie de l’Homme dans tous ses aspects de la vie.

Le bois est une matière première importante pour construire, se nourrir, se soigner, se chauffer. Le règne animal, dont nous faisons partie, ne peut pas se passer du règne végétal. Il est obligé de vivre en harmonie avec son environnement.Sans la Nature, nous ne pourrions pas nous oxygéner et vivre correctement. Les forêts sont primordiales à notre santé et ses bienfaits sont reconnus depuis de nombreuses décennies et sur tous les continents de la Terre.

Si la sylvothérapie a parcouru des siècles, c’est surtout dans les années 1930 que cette pratique est largement prescrite en Europe pour les malades de tuberculose, d’asthme, de problèmes bronchiques et respiratoires, d’hypertension artérielle, d’allergies mais aussi des problèmes psychologiques comme la dépression ou de troubles mentaux.

A cette époque, les sanatoriums ouvrent leurs portes à de nouvelles thérapies naturelles qui se pratiquent en utilisant les éléments de la Nature. Ainsi, différents types de bains sont proposés aux curistes : les bains de boue, bains de soleil, bains de feuilles, bains de forêt…